Un air vicié au quotidien ?

Scandale dans le transport en commun !

Vous cherchez une raison pour continuer à prendre votre voiture et ne pas affronter l’enfer du métro parisien ? Réjouissez-vous (ou pas) car de nombreuses études mettent en avant une dégradation de la qualité de l’air dans de nombreuses stations et pas seulement en France…

Un problème récurrent

La plupart de l’environnement que l’on respire est saturé de micro-organismes responsables des maladies et autres allergies particulièrement préoccupantes à l’image des personnes souffrant d’asthme. Ces mesures augmentent en fonction de votre point d’entrée dans le métro mais également de l’horaire, la fréquentation ou bien de la ventilation, comme centrale d’aspiration, mise à l’oeuvre par la société de transports que l’on évoque le métro londonien, new-yorkais ou bien encore suédois. En ce qui concerne notre ville lumière, peu de raisons de se réjouir puisque la plupart des rames ont près d’un siècle d’existence et ne répondent pas aux normes environnementales les plus récentes. La politique de rénovation entreprise par la RATP doit permettre de rattraper le retard français en la manière afin de pouvoir face aux exigences en ce qui concerne la présence de micro-organismes.

Dans la mesure du possible, il est recommandé de pouvoir effectuer ses trajets à des horaires adaptés pour éviter la concentration des personnes, cela d’autant plus si vous êtes accompagnés d’enfants en bas-âge particulièrement sensible à ce type de pollution. Malheureusement, le renouvellement du système de ventilation mécanique contrôlée n’apparaît pas comme la priorité à l’heure actuelle dans la mesure ou ces travaux nécessitent de suspendre voire d’arrêter le réseau pendant une période donnée à la différence d’une vmc connectée dans un habitat individuel.

L’étude concernant le métro de Barcelone a été conduit par un laboratoire indépendant par l’intermédiaire de toute une série de capteurs disséminés dans les stations du réseau de transports. Gageons que l’obtention de l’organisation des Jeux Olympiques conduisent les pouvoirs publics et les entreprises privées à travailler de concert pour obtenir une amélioration sensible de la qualité de l’air dans l’ensemble des réseaux de transports en commun de la capitale mais également dans les villes qui en sont équipés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *