Pourquoi entretenir sa VMC?

Chassez l’air pollué

Lors de la construction d’une maison neuve ou d’un chantier de rénovation, il est souvent difficile de s’y retrouver pour tout ce qui concerne les travaux d’isolation de votre logement. Deux écoles existent et chacune présente des avantages et inconvénients. La tendance est à une hyper isolation du bâti pour permettre une parfaite étanchéité de celui-ci lors des phases de chauffage notamment pendant les périodes de froid. Cependant, il est également important que votre maison ou appartement respire afin d’éviter le développement de moisissures sur les murs ou le plafond ainsi que le développement de champignons. Pour cela, la ventilation mécanique contrôlée est votre plus grande alliée pour réaliser une circulation optimale de l’air et son traitement au moment des travaux de la vmc sous contrôle, encore faut-il bien l’entretenir sur la durée. Cela est notamment recommandé pour les personnes présentant des troubles respiratoires tels que l’asthme ou sujet à des allergies en ce qui concerne les microbes véhiculés par la poussière comme les acariens.

Tout ce qui se voit…

Dans le cadre d’une installation classique de VMC, le système se compose de plusieurs entrées d’air généralement situés au dessus de vos fenêtres. La plupart des personnes décident de les « boucher » lors de la période hivernale sur la base d’une croyance qui cherche à imputer à ces éléments de la VMC une déperdition thermique bien souvent causée par la vétusté du système de chauffage adopté. L’air, une fois qu’il se trouve au sein du logement, se charge en humidité avant d’être expulsé par l’action mécanique de votre système de ventilation dans les pièces qui présentent le plus souvent un taux d’humidité supérieur aux autres, à savoir la salle de bain et les toilettes ou encore la cuisine. On retrouve ce mécanisme dans tous les différents systèmes de ventilation des bâtis.

Au niveau des entrées d’air classiques, un nettoyage est recommandé la plupart du temps, deux fois par an, au moment de la mise en route et de l’extinction de votre système de chauffe par exemple. Il est tout à fait possible de les nettoyer au moyen d’un chiffon sec pour capturer les poussières qui sont présentes dans le filtre. Dans le cas où votre installation comprend des entrées dites hygroréglables, il est important de veiller à ce que celles-ci ne rentrent pas en contact direct avec votre liquide d’entretien pour ne pas altérer leur fonctionnement.

Pour les bouches d’extraction, un nettoyage peut être effectué tous les six mois en fonction de leur positionnement et de leur propreté. Leur rôle est capital pour l’évacuation de l’air chargé en humidité et il est important que le dépôt de graisses qui se forme régulièrement soit évacué pour permettre un passage de l’air optimal. L’astuce la plus courante pour vérifier le bon fonctionnement de votre système de ventilation réside dans la mise en place d’une feuille de papier hygiénique au niveau de la bouche d’extraction présente dans vos toilettes. Si celle-ci est collée à la sortie par le mouvement de ventilation mécanique contrôlée, cela signifie que votre installation est encore opérationnelle.

L’envers du décor

Un système de VMC comprend une partie visible mais également invisible avec la présence du bloc moteur dans les combles, le plus souvent. L’entretien de celui-ci est vivement recommandé tous les cinq ans par un professionnel pour vérifier s’il est toujours adaptés à vos besoins ou s’il doit être remplacé. Un moteur inapproprié ou vétuste peut être responsable d’une hausse importante de votre consommation d’énergie d’où l’importance d’un suivi régulier de votre facture d’électricité. Pour tout ce qui concerne les gaines, il est possible de procéder à un nettoyage manuel ou automatisé tous les ans pour éliminer les dépôts de graisses et les accumulations de poussière qui peuvent se former et nuire à la circulation de l’air. Enfin, en cas de nuisance sonore de votre équipement VMC, il est conseillé de faire appel à votre installateur pour vérifier qu’il n’existe aucun problème de conception ou de compatibilité entre le bloc moteur et les gaines de ventilation ou bien encore au niveau des entrées et sorties d’air. Plusieurs normes européennes sont disponibles pour vous assurer de disposer d’un équipement performant pour le traitement de l’air et assurer à l’ensemble des personnes du foyer un climat sain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *