Maison, énergie et isolation : les différents types d’isolants

Maison, énergie et isolation : les différents types d’isolants

L’isolation d’une maison est l’élément déterminant en termes d’économie,  confort thermique et de respect de l’environnement. Il existe deux types d’isolants à savoir ce que l’on désignent comme thermiques à la différence des phoniques. Le premier s’applique à conserver la chaleur au sein de votre habitat et le second vous isole des nuances sonores extérieures. Si vous souhaitez mener à bien votre isolation thermique, Maison Energy vous conseille la lecture de cet article.

Pourquoi est-ce important de bien choisir son isolant ?

Le but premier de l’isolant est de limiter les déperditions énergétiques de l’habitat, ainsi bien choisir son isolant c’est maîtriser son impact environnemental et ses dépenses. La performance thermique des matériaux isolants est une source très importante d’économie d’énergie.

Dans une maison mal isolée, la chaleur s’échappe en moyenne selon la répartition suivante : 30% par le toit, de 25% par les murs, 10 à 15% par les vitres des fenêtres et de  7 à 10% par le sol. Lorsque la chaleur s’échappe, votre argent aussi ! Voilà pourquoi il est important de bien choisir son isolant, celui-ci est votre première ligne de défense pour conserver la chaleur au sein de l’habitat afin d’éviter le déperditions énergétiques et de réaliser des économies d’énergie tout en s’engageant pour la défense de l’environnement.

L’isolation thermique est la clé d’un confort thermique optimal. Si vous menez correctement votre projet d’isolation, vous allez améliorer considérablement votre bien-être quotidien. Maison Energy vous recommande de procéder à un bilan thermique personnalisé afin pour être fixé sur l’état énergétique actuel de votre logement.

Il est également conseillé de bien vous renseigner sur les différents types d’isolants car, compte tenu des enjeux, ce n’est pas un choix qui doit être pris à la légère.

Les différents types d’isolants :

Il est clair que l’isolation est un élément primordial de l’habitat, mais comment s’y retrouver parmi la multitude d’isolants qui existent sur le marché ? Quels sont les critères déterminants ? Quels sont les inconvénients de certains matériaux ?

Isolant minéral

La laine de roche et la laine de verre sont des matériaux très souvent utilisés dans la construction car leur rapport qualité-prix est très bien équilibré, leurs performances thermiques sont optimales. Ils sont ignifuges, résistants et simples à poser, en rénovation comme en construction neuve. Ces laines sont fabriquées à partir de matières naturelles telles que la roche volcanique, le sable ou le verre recyclé et se présentent sous la forme d’un rouleau de laine jaune ou sous forme de flocons.

Néanmoins, il est conseillé de se protéger efficacement contre les risques d’irrigation lors de la pose de l’isolant, car étant sensible à l’humidité et à la condensation, ce matériel doit être protégé par un écran pare-vapeur sur le côté chauffé.

Isolant naturel

Ces dernières années, de nouveaux types d’isolants sont apparus sur le marché : les laines végétales et animales. Rapidement classés comme étant des isolants « naturels » il est toutefois nécessaire de vérifier en détail leurs performances et leur composition exacte.

Sur un plan thermique, leur performance est comparable à celle des produits classiques. Parmi les plus populaires, on trouve le chanvre, la laine de mouton, paille, les plumes de canard, la laine de coton, le liège et la laine de bois.

Isolant synthétique

Le polystyrène, polyuréthane et les mousses phénoliques sont les principaux isolants dits de synthèse. Ils sont fabriqués à partir de matières organiques ou pétrole brut et ils sont présentés sous forme de panneaux rigides. Sur le plan thermique, ces isolants sont très performants, ils sont parmi les plus répandus et les premiers utilisés pour isoler les bâtiments.

L’inconvénient principal de ces matériaux réside dans leur imperméabilité, ce qui peut générer des problèmes d’humidité et entraver la migration naturelle de la condensation dans les maçonneries. Néanmoins, il est simple de remédier à ce problème par l’installation d’une VMC performante.

Isolant mince

Beaucoup de controverses circulent à propos de ce type d’isolant, est-il suffisamment performant ou au contraire peu fiable ? Peut-il être utilisé comme isolant seul ou seulement comme complément ? Il se compose de plusieurs feuilles d’aluminium intercalées avec de la mousse souple ou du feutre. L’isolant mince a sa place en tant que complément d’une isolation synthétique, naturelle ou minéral, il ne peut être utilisé seul.

Si vous souhaitez un avis de professionnel concernant votre cas en particulier, Maison Energy vous invite à prendre contact avec l’un de ses experts, soit par téléphone, soit par mail. Ils sauront vous conseiller l’isolant le plus adapté à vos envies et en fonction de vos besoins thermiques.

Source: http://monisolationecologique.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *