La VMC connectée

VMC du futur ?

Que vous soyez locataire ou propriétaire de votre logement, il n’est jamais agréable de se retrouver devant une ventilation mécanique contrôlée (communément VMC) en panne. Cela entraîne la rétention de l’humidité dans l’habitat, contexte propice au développement de moisissures pouvant entraîner la dégradation de vos peintures notamment. Conscient de ces problématiques, la société angevine Qowisio a mis en place une solution automatisée pour contrôler l’efficacité et le bon fonctionnement de votre système de ventilation comme la VMC double flux. Sous quelle forme est-elle présentée? Quelles sont ses principales caractéristiques?

Un fonctionnement simple

Dans le cadre d’équipements collectifs, à destination notamment des HLM, il est souvent difficile de pouvoir détecter avec précision les faiblesses dans le temps de l’équipement VMC et ce malgré de nombreuses vérifications lors des rendez-vous d’entretien réguliers. La solution Qowisio repose sur la mise en place d’un pressostat qui va évaluer de manière régulière la pression dans les gaines de ventilation qui relient le groupe moteur aux différentes sorties d’air. L’indicateur de pression est alimenté par une batterie autonome afin de garantir son ergonomie quelque soit le lieu d’installation.

Pour être tenu au courant des évolutions de votre installation de VMC, rien de plus simple ! L’ensemble des données collectées par la sonde sont directement envoyées sur un espace cloud personnel ce qui vous assure de pouvoir effectuer une prévision relativement fiable pour planifier vos interventions sur le matériel. En cas de panne, il est possible de configurer votre équipement pour que celui-ci vous alerte en temps réel des problèmes inhérents à l’installation. Ces informations sont déterminantes pour en cibler les raisons et pouvoir ainsi les résoudre d’autant plus rapidement. A ce sujet n’oubliez pas de consulter notre article dédié pour savoir pourquoi entretenir sa VMC est si importante pour l’environnement mais également sa santé.

Quelques réflexions

En raison de son coût à l’achat, la mise en place d’un capteur est réservé à des usages professionnels mais il se peut que cela parvienne jusqu’à notre usage domestique dans quelques années.Grâce au système innovant de la firme angevine, les bailleurs sociaux n’ont plus de souci à se faire en ce qui concerne la mise en place de VMC. La panne peut être prévue, analysée et permettre un rétablissement du système dans les meilleurs délais ce qui est indispensable pour toutes les personnes qui souffrent d’asthme et d’allergies par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *