La ventilation extraction permanente

Stop à l’odeur, l’humidité ainsi qu’à l’air pollué

Nous passons la plupart de notre temps dans des espaces clos (écoles, salles de sport, cinémas, bureaux, commerces, logements…) alors que l’air intérieur est 2 à 5 fois plus pollué que l’air extérieur. Les derniers rapports de l’Organisation Mondiale de la Santé tirent également le signal d’alarme sur l’augmentation exponentielle du nombre de polluants en suspension présents dans l’air ambiant que nous respirons.  C’est pourquoi il est recommandé de renouveler très régulièrement l’air intérieur et pour cela la seule ventilation naturelle ne suffit pas.

 

Les extracteurs d’air permanents ou ventilation extraction permanente, fonctionnent de manière continue.  Leur principale fonction est le rejet de l’air vicié contenu dans votre logement vers l’extérieur. Pour cela, l’installation de ces équipements peut se faire au mur ou au plafond. D’autres modalités peuvent également prévaloir comme la mise en place d’un conduit spécifique à l’image de ce que l’on connaît pour la ventilation mécanique contrôlée.

En fonction de votre budget, vous pouvez également investir dans un certain nombre de dispositifs que l’on peut nommer hygroréglable. Ceux-ci ssont aussi simple à installer que leurs homologues mais sont en mesure de s’auto-réguler très facilement. Le facteur de changement est représenté par le taux d’hygrométrie présent dans la pièce. Plus celui-ci est élevé, plus votre aérateur fonctionne sur un rythme élevé. La ventilation en extraction permanente est particulièrement recommandé dans le cas de superficies particulièrement humides et difficiles d’accès pour la mise en place d’autres équipements de ventilation mécaniques.

Le fonctionnement, comme nous l’avons dit, peut s’effectuer de plusieurs manières :

  • Par interrupteur indépendant
  • Couplé avec l’éclairage de la pièce
  • Par hygrostat incorporé
  • Via une cellule infrarouge

Quel débit pour votre aérateur ?

Le débit nécessaire à un aérateur se calcule selon le volume du local et le nombre de renouvellement par heure :
Volume du local X NR/H

Les NRH conseillés selon les pièces :

  • Cuisine : 10 à 15 m3/h
  • Salle de bain : 6 à 10 m3/h
  • Toilettes : 8 à 12 m3/h
  • Buanderie : 10 à 15 m3/h
  • Garage : 4 à 6 m3/h
  • Cave / Sous-sol : 4 à 9 m3/h
  • Bar / Café : 10 à 12 m3/h

Pour ceux qui le souhaitent, il est toujours possible de s’adresser à un professionnel de la ventilation ou de contacter directement le fabricant. De cette manière, vous êtes sur de disposer d’un équipement adapté à votre projet et à toutes ses spécificités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.