Comment nettoyer ma Vmc simple flux?

Comment nettoyer ma Vmc simple flux?

Si vous souhaitez continuer à profiter de l’efficacité de votre installation,  vous devez régulièrement nettoyer votre Vmc simple flux.  Même si il est préférable de  la faire entretenir par un technicien spécialisé tous les ans (intervention qui nécessite un savoir-faire particulier), nous allons vous donner quelques conseils pour l’entretenir par vous-même dans le cadre d’une installation en vmc hygroréglable par exemple.

Étapes de l’entretien

Ce type de ventilation se compose d’un caisson qui comporte un moteur, des bouches d’extraction, entrées d’air, gaines. Les bouches sont reliées au caisson et au chapeau de toiture qui permet la sortie d’air. Il est important de connaitre le fonctionnement de l’appareil car le nettoyage doit se faire avec précaution afin de ne pas abîmer les différents éléments de sa composition :

– Commencez par démonter les parties modulables comme les bouches d’entrée d’air et les filtres ; lavez-les à l’eau chaude additionnée de savon liquide (éventuellement avec un produit de dégraissage). Rincez, séchez et remontez-les. Ce démontage permet d’accéder aux produits qui sont à nettoyer avec un chiffon propre.

– Attention, les éléments fixes des entrées d’air ne doivent en aucun cas être en contact avec l’eau. Cela risquerait d’altérer leur activité. Il faut juste enlever la poussière qui s’y est incrustée avec votre aspirateur, en utilisant un embout adapté, qui va aspirer tous les résidus.

– Si vous remarquez de l’eau dans les conduits de la Vmc maison, c’est certainement l’humidité des vapeurs d’eau, due à la condensation. Il est donc recommandé d’isoler les conduits d’aération.

-Pour finir, chaque année, vous devez nettoyer la roue du ventilateur avec un tissu propre légèrement imbibé d’eau.

Quelques recommandations pour mieux entretenir votre Vmc

– L’entretien doit se faire après chaque hiver, en effet, les graisses s’accumulent principalement durant cette saison en raison de l’utilisation excessive du chauffage ainsi que du manque d’aération. Les graisses vont saturer les bouches d’aération et mettre à mal votre installation ainsi que votre confort quotidien.

– Sachez qu’un mauvais ou manque d’entretien peut provoquer un court-circuit, et par conséquent, provoquer un incendie! Il est surtout possible de voir votre consommation électrique augmenter de manière conséquente dans la mesure où le moteur peine à assurer sa fonction.

– Certaines habitudes doivent être adoptées pour éviter des cas de dépression d’une Vmc. Le bruit provenant d’un réseau Vmc est en principe insignifiant. Mais, celui-ci peut être très gênant lorsque le système est mal branché ou quand les pales du ventilateur sont tordues, et pire ou lorsque des composants de l’appareil sont encrassés. Pour pallier à ces désagréments, tous les 6 mois, contrôlez l’ajustement dans le caisson d’extraction collectif (contenant la roue), vérifiez la tension de la courroie et la propreté de l’échangeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *