Aérateur et extracteur d’air comment s’y retrouver? 1


Quels est la différence entre aérateur et extracteur d’air?

Les aérateurs:

Aérateur Azuréa de chez AtlanticAu sujet des aérateurs ou extracteurs d’air, il est singulièrement compliqué de s’y retrouver, d’autant plus que chaque fabricant y met du sien pour compliquer la tâche. Pour Atlantic il s’agit d’extracteurs d’air de types intermittents VEI ou permanents VEP, intermittents, pour désigner des appareils dont le fonctionnement passe de l’arrêt du moteur à la mise en marche soit de manière automatique, par le biais d’un hygrostat, de détecteur de présence (infrarouge), soit plus simplement d’un interrupteur. Les extracteurs permanents comme leur nom l’indique fonctionnent en permanence, en petite vitesse, le passage en grande vitesse est possible par les mêmes commandes que les extracteurs intermittents. Pour Unelvent on parle d’aérateurs VMP ( ventilation mécanique ponctuelle), les extracteurs désignent plutôt des moteurs à placer sur des conduits de ventilation. Les VMP se distinguent en fonction de leur système de commande.

Comment choisir?

Le choix entre les deux fonctionnements dépend de la fréquence d’utilisation de la pièce à traiter, ainsi que de son niveau d’humidité (hygrométrie), pour le lettrage affiché par les fabricants voici la traduction des hiéroglyphes:

Pour Unelvent S&P:

– CZ, appareil équipé de clapet anti-retour, souvent recherché lorsque l’on est équipé d’une cheminée.
– CRZ, même système que le précédent sauf qu’une temporisation de 1 à 30 minutes y est ajoutée.
– CHZ, similaire au précédent, le fabricant ajout au modèle un hygrostat réglable de 60 à 90%
–  CHZ visual, l’hygrostat est réglable en sélectionnant la valeur de consigne par impulsion en façade à 60, 70, 80, 90% , la temporisation est automatique et proportionnelle au temps de fonctionnement.
– CDZ, détection automatique de mouvement infrarouge jusqu’à 4 mètres avec une temporisation de 1 à 30 minutes
– CZ12V, même fonctionnement que le CZ, mais fonctionnant sous 12Volts TBTS, avec transformateur d’isolement (CT), pour installation de l’aérateur dans un volume de sécurité 1, norme électrique C15-100 oblige.
– CHZ12V, fonctionnement similaire au précédent en y ajoutant une temporisation de 1 à 30 minutes.

A savoir que tous les aérateurs de la gamme proposée par Unelvent sont équipés d’un clapet anti-retour.

Pour Atlantic:

– Sans indications précisées, les appareils se commandes par le biais d’un interrupteur, ou de l’éclairage.
– M, déclenchement de manière manuelle à l’aide d’une cordelette.
– T appareil commandé par l’allumage de l’éclairage, temporisé après extinction de ce dernier.
– HY, extracteur disposant d’un hygrostat incorporé, peut-être commandé par l’éclaire, un interrupteur ou par détection d’un niveau élevé de l’hygrométrie.
– HYV, mise en route par détection automatique d’un niveau élevé d’humidité (hygrométrie), variation du débit en fonction de cette dernière.
– GIR, allumage ou passage en deuxième vitesse déclenché à l’aide d’une cellule infrarouge, par simple détection de présence.

Pour Aldes:

La rien à dire c’est beaucoup plus simple,

– T, l’extracteur est temporisé.
– M, il est manuel, une cordelette est placé sur l’appareil permettant l’allumage et l’extinction.
– H, il dispose d’un déclenchement automatique par hygrostat (détection d’hygrométrie).
– P, enclenchement par détection de présence, une cellule infrarouge équipe l’appareil.

Qu’est-ce qu’un Hygrostat et à quoi ça sert?

Un hygrostat dans un Vmc, précisons bien Vmc, est une sorte d’interrupteur qui s’enclenche et se déclenche en fonction du taux d’hygrométrie qu’il mesure, cet interrupteur se matérialise par une sonde et une petite platine électronique. Le taux d’humidité et le temps de fonctionnement sont réglables par deux petits potentiomètres, placées sur cette même platine. Un réglage de 60 à 95 % du taux d’humidité peut y être ajusté ainsi qu’une plage de 1 seconde (si l’on est habile) à 5 minutes.

L’allumage par détection.

La mise en route d’un extracteur peut ce faire, comme vu plus haut, par un détecteur de présence. On utilise ce système soit parce qu’on ne peut pas commander l’appareil par un interrupteur (passage de fils de commande impossible), soit pour rendre l’extracteur autonome. Un exemple, lors d’une utilisation en Wc, pour être sûr que l’appareil est utilisé comme il faut au moment d’une présence. Un deuxième exemple lors de l’utilisation dans une douce, l’appareil sera alors programmé pour fonctionner lors d’une présence dans cette douce, avec une temporisation de 2 à 3 minutes après la dernière détection (lorsque l’on quitte la douche).


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Aérateur et extracteur d’air comment s’y retrouver?

  • lopez

    bonjour,
    je suis dans une salle de bain ( bâtiment ancien) , j’ai un conduit (en zone 0 dans la S de B) de diamètre 150mm et d’une longueur de 60cm donnant sur l’extérieur- je ne peux installer d’extracteur électrique dans la Zone 0 ( il y avait précédemment un ventilateur manuel à cordelette qui ne fonctionnait pas)
    Ma question : y a t’il une solution si ce n’est de mettre l’extracteur à la sortie de mon conduit coté extérieur
    Merci cordialement si vous avez une réponse à me fournir ce serai parfait car je suis dans l’impasse